Entrevue – Maxime Jobin

Mélyna

Mélyna

Maxime est co-fondateur de la compagnie Satellite WP. Leur équipe fait pas mal partie de notre famille créative, on travaille souvent avec eux, on les aime d’amour! En plus, il est co-animateur du podcast Aucun Hasard avec Najomie. Un solide duo qui discute de tout et de rien et qui ont une très belle chimie.

On a le bonheur aujourd’hui de partager avec vous une entrevue avec Maxime!

Bonne lecture! 

N : Bonjour Maxime!

M : Bonjour Najomie!

On commence! Première question, qui es-tu? Qu’est-ce que tu fais?

Qui suis-je? Je suis le cofondateur de SatelliteWP, un service d’entretien pour WordPress et je suis également l’amoureux de Marilou et le père d’Elliot.

Comment a été ton année en trois mots?

M : Imprévisible, stimulante et engageante.

N : Pourquoi?

M : Il y a plein de choses qu’on a fait que je ne pensais pas qu’on ferait et il y a des choses que je pensais qu’on allait faire qu’on n’a pas faites. J’ai découvert des forces, j’ai découvert des faiblesses, des opportunités d’être meilleur et de s’améliorer. Pour moi, il y a plein de points positifs qui ressortent de cette année. Où la majorité des gens voient une année à oublier, moi je pense que c’est une année qui m’a fait grandir de plein de façons. Ça m’a juste confirmé que j’ai la bonne équipe, le bon entourage, que je suis impliqué dans les bons projets, puis que j’ai juste envie d’en faire plus.

Qu’est-ce que tu as appris sur toi-même en 2020?

Ça va sonner vraiment très très narcissique, mais je pense que je suis plus hot que je le pense réellement. Je focus beaucoup, depuis plusieurs années, sur faire les bonnes actions basées sur mes propres valeurs. On dirait que la pandémie a donné une claque à bien du monde et il y a des claques que je pense que j’aurais dû avoir, basé sur le type de business que j’ai. Je ne les ai pas eues parce qu’on s’est concentré à prendre les bonnes décisions pour nous et non sur la base de la rentabilité ou de grossir l’équipe. On faisait les bonnes choses au bon moment, de la bonne façon, ce qui a été bien payant. Pas tant monétairement, mais avoir des gens qui sont compréhensifs, qui sont à l’écoute, qui s’aident. Je suis très content de ça. Je pense que je peux en faire plus. Je regarde ce que d’autres font, puis j’essaye de mimiquer ça à ma façon pour être capable d’être une meilleure version de moi-même.

Qu’est-ce qui t’attend en 2021?

Assurément des défis que je ne sais pas que j’aurai parce que c’est un peu ça ma définition de tâche depuis plus d’un an. C’est d’être en réaction aux nouveaux problèmes, aux nouvelles opportunités que je ne sais pas qui existent. Alors, je vais dire de la nouveauté, dans son sens large. C’est ça qui m’attend.

Comment est-ce que tu réussis à garder ta motivation?

En fait, ma motivation je la garde parce qu’à la base, je fais des choses qui me sont importantes. La motivation vient d’elle-même. J’essaye toujours de me rappeler que chaque chose que je fais, je le fais pour une raison. Je m’entraîne, pas parce qu’il faut s’entraîner. Je m’entraîne parce que je veux faire plein d’affaires et être à mon meilleur. Donc, quand ça ne me tente pas de m’entraîner, pour prendre cet exemple-là, je demande pourquoi je le fais. Ça me ramène à ma base et c’est là que je fais le lien entre mobilisation et motivation.

Est-ce que tu as des trucs pour gérer le stress et l’anxiété? 

Clairement, j’ai un épisode complet que j’ai fait sur mon podcast Aucun Hasard où on parle de ça. Je recommande fortement de l’écouter. 

Viens voir l’épisode en question juste ici.

Sinon, mes autres trucs sont de faire autre chose, de se demander c’est quoi le pire qui peut arriver et d’essayer de relativiser. Aussi, faire du sport pour évacuer la pression. Ce sont tous des classiques, mais c’est vrai. Prendre des grandes respirations, j’en parle dans l’épisode de podcast, mais pour moi, c’est d’essayer de se défoncer les poumons, ça permet de relaxer.

Selon toi, quels sont les atouts les plus importants de votre organisation SatelliteWP? 

Ce qui fait notre succès, c’est notre expertise et le fait de challenger le client. Quelque chose que je répète souvent, c’est de mettre les yeux en face des trous pour les clients. C’est très très abstrait ce qu’on fait, alors souvent ce n’est pas évident de comprendre. Je veux que tout le monde se mette dans les souliers du client quand il prend une décision. C’est pas parce qu’un client demande X qu’il faut faire X. Des fois, il faut faire Y et lui dire non au client parce que ça va lui coûter trop cher et il n’aura pas de retour. Donc, mettre les yeux en face des trous, ne rien prendre pour acquis, de tout remettre en question.

Comment est-ce que tu as fait pour garder un certain équilibre entre la business et la famille, surtout en ce temps de pandémie? 

M : Je vais dire d’avoir un horaire. Moi je suis très bien à la maison, je suis très bien au bureau. J’étais souvent déchiré parce qu’ il faut que j’aille au bureau et quand je finis ma journée, il faut que je m’en aille à la maison. J’avais l’impression de ne jamais être satisfait, de toujours avoir l’impression de lâcher quelque chose. Chercher l’équilibre, ne pas me sentir mal quand je suis au bureau et de ne pas me sentir mal quand je suis à la maison. Si je veux être heureux en général, il faut que je sois heureux de manière individuelle dans chaque chose. 

N : Des réponses très claires et concises, j’aime ça.

De quoi a l’air une semaine typique pour toi?

Beaucoup de planification. Aucune exécution de ce que j’ai planifié. Sauter dans des projets. Ce que j’utilise souvent comme métaphore, c’est le chirurgien. Quand il arrive dans la salle d’opération, tout est déjà prêt, le patient est là, tout a été fait. Il arrive, il prend le scalpel, fais la petite incision à la bonne place et après ça ciao bye il s’en va. Mais, il y a eu tout un build up qui a été fait par l’équipe pour en arriver là. Moi je fais tout le temps ce que les autres ne sont pas capables de faire, mais juste cette toute petite partie-là. Je dis constamment quand il est 4h, «bon, ma journée commence». C’est le running gag.

C’est quoi les avantages VS les défis d’être dans ton domaine?

Les avantages, c’est qu’il n’y a aucune barrière à l’entrée. Dans le sens qu’avec un ordinateur et une connexion internet, tu peux vivre. Tu peux faire ça de partout dans le monde. C’est vraiment simple. Le désavantage de ça c’est que ça te prend juste un ordinateur et une connexion internet, et n’importe qui peut faire ça. Ce qui fait en sorte que des faux experts, on en a à la pelletée. Des gens qui servent mal les clients, qui font mauvaise réputation à notre industrie, il y en a beaucoup. Notre profession a le défaut de ses qualités ou les qualités de ses défauts.

As-tu un top 3 de projets sur lesquels tu as travaillé en 2020. Projet personnel comme d’affaires. 

Ma réponse n’est même pas des projets que j’ai accomplis. J’ai une fierté pour les projets en devenir, que j’ai travaillés en 2020 et qui ne sont pas sortis comme j’aurais voulu qu’ils sortent. C’est-à-dire, notre nouveau site Web duquel je suis très fier et auquel j’ai hâte, mais pour toutes sortes de raisons, on n’a pas complété. Et notre zone client, donc l’endroit où nos clients vont aller pour acheter des services et gérer leur compte. J’ai mis personnellement énormément de temps là-dedans. Ce n’est pas fini, mais ça me motive vraiment beaucoup.

Où vois-tu l’entreprise dans 5 ans?

La grande question. J’ai toujours détesté les prévisions de ce genre. Je me suis toujours dit que ces affaires-là, c’est du n’importe quoi. Ceci étant dit, je pense qu’à la vitesse à laquelle on va présentement, je ne serais pas surpris qu’on soit une équipe de 25-30 personnes et qu’il n’y ait pas personne au Québec qui utilise WordPress qui ne nous connaisse pas. Je ne sais pas si c’est là qu’on va se rendre, mais c’est là que je veux me rendre.

Quel est ta tradition préférée du temps des fêtes?

Le décrochage. Le fait de décrocher du quotidien me permet de me ressourcer et de revenir plus fort. Et aussi, pour montrer à quel point je suis rempli de contradictions, pour moi le temps des fêtes, c’est le temps que j’accorde à mon projet Rocket-Nginx. C’est une configuration pour WP-Rocket et Nginx que je ne fais pas dans le reste de l’année. Et le temps des fêtes, c’est là que je code cette affaire-là. Alors j’ai une version 3 qui va sortir bientôt. Je ne sais pas quand. Mais assurément que le temps des fêtes va me permettre de la compléter. C’est le projet que j’adore, que j’ai jamais le temps de faire, que je néglige et si je regarde historiquement, tous mes commits sont faits entre le 20 décembre et le 5 janvier. C’est ça!

Qu’est-ce que tu laisses en 2020 et qu’apportes-tu en 2021

M : Bonne question. Je vais dire ce que je laisse en 2020 tout le négatif. Le négatif que les gens amènent dans leur vie, je veux laisser ça en 2020. Ce que j’amène en 2021, c’est toute l’entraide, toute l’écoute, l’empathie et la sympathie que j’ai vues autant de la part des gens qui souffraient que des gens qui faisaient souffrir pour qu’on aille, ça va être cucu, mais un monde meilleur.

N : Merci Max!

M : De rien!

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
© 2020 Tous droits réservés NAJ & CO // Maintenance WordPress SatelliteWP